Après le désert, une oasis à St Louis

L’OASIS – Hôtel campement paradisiaque situé sur la langue de barbarie entre le fleuve Sénégal et l’océan, St Louis du Sénégal.

St Louis, 4 octobre 2002

Après trois jours de désert et avant d’emménager pour plusieurs mois dans une case au confort rudimentaire, j’ai envie en débarquant à St Louis de m’offrir un petit plaisir : une vraie chambre, avec un vrai lit, une vraie douche, le tout au bord d’une vraie plage… Je connais une bonne adresse (« L’oasis », sur la langue de Barbarie) pour y avoir passé deux nuits lors de mon précédent séjour. Je dois insister un peu auprès de Philou qui se laisse convaincre assez facilement en découvrant le petit paradis que je lui propose : coincé entre le fleuve Sénégal et l’océan, l’Oasis est composé de petites cases traditionnelles (tout confort), au milieu d’un jardin de sable et de coquillages, agrémenté d’une abondante végétation. Une immense plage de sable borde le campement, l’océan est à quelques dizaines de mètres et nous assistons dès notre installation à un magnifique coucher de soleil sur la mer. Après une excellente nuit, les avis sont unanimes : on a bien fait d’acheter ici. De bon matin, Philou squatte les hamacs pendant que je vais piquer une tête, et trop heureux de pouvoir enfin nous poser… nous ne quittons pas l’hôtel de la journée !