Les amis du wolof

LES AMIS DU WOLOF (Cheikh, Abdulaye, Bamba) – Trio de jeunes philosophes sénégalais rencontrés en pleine rue, St Louis du Sénégal.

St Louis, 5 octobre 2002

Thiep Bou Dien à Saint Louis

Thiep Bou Dien à Saint Louis

Après une première soirée terrible en leur compagnie, Cheikh, Abdulaye et Bamba ont insisté pour nous inviter à manger le Thiep Bou Dien le lendemain midi. Après une courte hésitation, nous décidons que N’Dangane pourra encore nous attendre quelques heures et nous acceptons. La veille, nous avions longuement sympathisé avec eux en partageant quelques bières (et en mettant le feu à la caserne des pompiers avec une interprétation dantesque de « incendie à Rio » devant des pompiers de garde médusés…), puis le thé à la sénégalaise.

Bien dans l’ambiance, j’avais ressorti ma panoplie de conteur, mais c’était quand même la première fois que je testais un conte africain devant de vrais africains ! Quelques histoires, quelques blagues, une chanson sénégalaise décryptée…

  • La chanson « Fatou yo » par les amis du Wolof (Cheikh, Abdulaye, Bamba)…

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  • … et l’explication du sens de la chanson par Cheikh

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Et puis encore, un p’tit tour de magie, et quelques bons échanges de culture sénégalo-française : nos amis sont impliqués dans une association, « Les amis du Wolof », dont le but est de faciliter les rencontres entre touristes et autochtones (cours de wolof, excursions découvertes avec des guides locaux…). Après un si bon moment, nous revenons donc avec plaisir en fin de matinée.

Bamba, Cheikh, et Philou

Bamba, Cheikh, et Philou

Préparation du thé sous l'oeil de Cheikh

Préparation du thé sous l’oeil de Cheikh

Le Thiep Bou Dien est excellent, les échanges toujours aussi riches. Sur les murs de la petite chambre dans laquelle nous sommes installés sont affichés pêle-mêle des photos de starlettes occidentales, une icône de Cheikh Amadou Bamba, une carte postale de France, quelques poèmes – dont ma référence : « être jeune » – et autres citations :

Au risque de paraître ridicule, le vrai révolutionnaire est guidé par sa générosité

Quand tu changes de pays, change de comportement…

Nos hôtes sont vraiment tranquilles. Cheikh est un gars très ouvert, il a la tête bien faite et le discours facile. Abdoulaye est plus discret mais parle avec sagesse et intelligence. Quant à Bamba, il est aussi très sympa mais insiste un peu trop pour qu’on adhère à leur asso ou nous fourguer quelques statuettes… Après le repas, Cheikh m’initie à la préparation du thé tandis que Philou découvre les règles de l’Awalé avec Bamba. Nous prenons congé de nos hôtes après un moment plus que sympa. Il faut bien songer à rallier N’Dangane tout de même…

Au départ de Saint-Louis

Au départ de Saint-Louis