Mai 2003 : un autre regard

Posté le par
Après l’euphorie et la contemplation, c’est une période de prise de recul par rapport aux sept premiers mois de mon aventure. Les visites que je reçois et les échanges passionnants qui les accompagnent contribuent à affiner mon regard qui se fait moins affectif, plus objectif…

« Enfin en mai ! » écrivais-je à l’issue d’un mois d’avril éprouvant, marqué de par de multiples petites contrariétés à tous les niveaux. Un peu en retrait de la vie africaine, je me donne le temps de la réflexion pour cerner un peu mieux les différences culturelles et les rapports humains. Je philosophe sur les vicissitudes de ma vie africaine, je passe en revue les sept premiers mois de mon expérience…

Au niveau de ma mission pour Jangalekat, ma réflexion est bien alimentée par tous les échanges informels noués avec Jacques et Cécile au cours de leur séjour à N’Dangane, avec lesquels je rédige le rapport de la « mission CyCeJa » (Cyril-Cécile-Jacques), rapport exhaustif de l’action de l’association, qui permettra de réorienter notre démarche au cours des mois suivants.

Sur un plan personnel, j’ai l’impression d’avoir fait le tour des gens qui m’entourent à N’Dangane. Culturellement, la brousse c’est la misère, les échanges ne vont jamais très loin. Ils sont rares ceux avec qui j’ai réussi à échanger véritablement, à parler des différences culturelles entre France et Sénégal, traditions, modes de vie… alors je vais souvent retrouver ma Tata Odile dans son campement au milieu d’autres « toubabs » pour ne pas dégénérer du bulbe.
Ma cousine Bulle vient me tenir compagnie pendant 2 semaines et je redécouvre avec elle le plaisir des longues discussions légères ou profondes sur la vie en Afrique, les relations franco-africaines ou l’action humanitaire. Cela me permet de dédramatiser ma situation… Cette prise de conscience extrêmement positive et enrichissante va me préserver d’autres désillusions dans mes rapports avec les sénégalais. Et du même coup, me permettre d’aborder beaucoup plus positivement les deux derniers mois de mon séjour…

Étapes-clés et faits marquants :

  • le 2 au soir, départ de la famille Planet
  • du 3 au 5, rédaction du rapport « Cyceja » pour Jángalekat, compte-rendu de la mission de Jacques et Cécile à N’Dangane ;
  • le 5, départ de Jacques et Cécile ;
  • le 7, rencontre à Fatick avec M. Daff, Inspecteur Départemental de l’Education Nationale (IDEN)
  • le 10, cellule Pédagogique préscolaire à Djiffer ;
  • du 15 au 28, séjour de ma cousine « Bulle » en vacances (N’Dangane, M’Bour, Nianing, N’Gor) ;
  • le 23, concert d’Ismael Lo au Centre Culturel Français de Dakar avec Bulle et Tata Odile ;
  • le 26, journée à Nianing avec Guy Font et sa petite famille ;
  • le 28, départ de la Bulle ;
  • le 30, match de basket Sénégal-Mali au stadium Marius N’Diaye ;
  • le 31, cellule pédagogique préscolaire à N’Gohé.

Faits marquants :
– la rédaction du rapport de la mission « Cyceja » pour Jángalekat, compte-rendu de la mission de Jacques et Cécile avec moi à N’Dangane ;
– la rencontre avec M. Daff, Inspecteur Départemental de l’Education Nationale (IDEN) à Fatick ;
– poursuite des réunions de la cellule pédagogique préscolaire (Djiffer, N’Gohé) ;
– petit tourisme avec le séjour de ma cousine « Bulle » en vacances (N’Dangane, M’Bour, Nianing, N’Gor) ;
– le concert d’Ismael Lo au Centre Culturel Français de Dakar avec Bulle et Tata Odile ;
– le match de basket Sénégal-Mali au stadium Marius N’Diaye ; etc.