Coma sénégalais

Pikine, samedi 10 juillet 2010

9h45… Malgré un coucher tardif (… 5h…), impossible de dormir plus longtemps. Ça parle très fort à l’extérieur dans la cour familiale. Le ventilo a fini par rendre définitivement l’âme à la suite d’une nouvelle coupure d’électricité. Enfoncé dans le matelas de mousse, collé de sueur aux draps, je rêve de fraîcheur… (après avoir fait un étrange cauchemar, dans lequel je devais adhérer à l’UMP pour pouvoir acquérir mon nouvel appart marseillais : n’importe quoi, mais j’ai vraiment cru l’avoir perdu et j’étais dégoûté !)

Nous rejoignons la maison Touré où les femmes s’activent comme d’habitude. Kiné est au marché, ce sont les tantes qui nous accueillent, les filles (Amy Libin et Mamy Sow, que j’ai bien du mal à distinguer depuis qu’elles ont devenues de véritables jeunes femmes), les nièces (Fatou Kiné, Gaine Sirré, Fatou Camara, Astoumbacké) et les enfants. Après le petit déjeuner (Nescafé pain-beurre), le reste de la journée ne sera qu’un long coma, à lutter contre le sommeil et à espérer vainement un peu d’ombre et de fraîcheur.

Le traditionnel thieboudien de midi, partagé en famille, est un heureux réconfort, logiquement suivi par une sieste bien vite nécessaire. Mais dans la petite chambre bleue, le manque d’air, la chaleur des murs et le soleil qui cogne sur le toit en tôle ondulée font de ce temps de repos une épreuve supplémentaire, dont je sors encore un peu plus comateux…

Quelques jeux avec les enfants avec les balles de mousse apportées par Claire, quelques mots échangés avec la famille entre deux flots de wolof, quelques autres grattés dans le cahier de voyage… trop difficile d’en faire plus ! Je n’ai même pas encore sorti l’appareil photo.

Dans le petit salon, nous découvrons avec jubilation les dialogues superbement profonds et magnifiquement doublés de la dernière télénovela brésilienne qui fait fureur au Sénégal : Entre justice et vengeance (Pura Sangre). De quoi faire passer « Amour gloire et beauté » pour un chef d’oeuvre de la télévision !

Quelques secondes de fraîcheur gagnées sous la douche ; quelques minutes de plaisir en dégustant un délicieux plat de poisson grillé avec frites et sauce oignons préparé par Kiné. Mais il manque encore quelques heures de vrai bon sommeil pour nous remettre à l’endroit !

Tresses, rouille et baïfalisme »»

« Le jour le plus long