Sur la route de Tan-Tan, prince Hassan

Sur la route de Tan-Tan...

Sur la route de Tan-Tan…

Dimanche 29 septembre 2002,
Essaouira-Guelmim

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

J’écoutais le disc-jockey,
Dans la voiture qui m’entraînait
Sur la route de Tan-Tan,
Sur la route de Tan-Tan (…)
Sur le siège avant le chauffeur (Philou)
Buvait de la bière en regardant l’heure
Sur la route de Tan-Tan, sur la route de Tan-Tan…
A la place du mort un chien-loup
Me jetait un regard un peu fou (Cyril)
Sur la route de Tan-Tan, sur la route de Tan-Tan…
(Eddy Mitchell remixé par Philou et Cissou graves en cannes sur la route de Tan-Tan !)

L’étape : Essaouira (Maroc) – Guelmim (Maroc)
Balade matinale dans Essaouira : tour du port et du chantier naval avec un autochtone, puis remparts, ruelles et souks. Petit dej’ en fin de matinée, pendant qu’un garagiste se charge de nous trouver une nouvelle roue de secours (très chèrement payée). Départ d’Essaouira vers midi par le bord de mer, côte d’Agadir puis Tiznit et Guelmim. Pause carburant à la station Petrom de Guelmim, et début d’une folle soirée avec Hassan, gérant de la station. Reprise de la route tard dans la soirée, pour une horrible nuit dans la voiture en bord de route à 40 kilomètres de Tan-Tan… (on aurait mieux fait de dormir chez Hassan !)
Kilomètres du jour : 400. Depuis le départ : 3600.

Titine et Philou aux couleurs du couchant...

Titine et Philou aux couleurs du couchant…

Les SMS du jour
sagem-sms– Cy-real & Philou, 18h28 : « Avons quitté Essaouira à midi, passons à Agadir, et ce soir à Tan-tan. Commence à faire chaud, mais toujours en cannes. A+ et félicitations pour votre victoire. Philou et Cissou »
– Cy-real & Philou, 23h11 : « Arrêt prolongé à Guelmin, invitation à manger chez Hassan, un autochtone trop fort ! Pas encore couchés et pas arrivés, mais ici, on est les rois du monde ! »

La côte marocaine vers Agadir

La côte marocaine vers Agadir

L’image

Les plages d’Agadir – Cité balnéaire moderne et et ultra-touristique, Agadir est loin de posséder le charme d’Essaouira, mais on y trouve peut-être les plus belles plages du Maroc.

Les arrêts photos se multiplient sur la route du bord de mer, et les couleurs éclatent sous un soleil au zénith : ciel bleu, mer turquoise, falaise ocre et sable blanc…

Et dire qu’on ne prendra pas même pas le temps de piquer une tête !

ma2002-09-agadir-coteLe détour

Essaouira

Essaouira

Essaouira – Encore une ville-étape connue pour moi, dans laquelle je reviens avec un immense plaisir. Cette cité historique a quelque chose qui la préserve de la dérive touristique à laquelle a succombé Agadir. Quelques chose se dégage de ces remparts, de ces souks, de ces rues blanches où voisinent églises et mosquées.

Le coeur de la ville est resté très traditionnel, l’authenticité demeure dans chaque ruelle. La vie suit son cours au rythme marocain, les autochtones vaquent à leurs activités, les touristes flânent, et tout ce petit monde se côtoie en harmonie, faisant d’Essaouira une ville agréable, colorée et animée.

Avant de quitter celle qu’on surnomme « la blanche », à défaut d’avoir pu participer à une partie de pêche en mer, nous nous laissons guider par un pêcheur à la découverte du port et du chantier naval.

Visite du chantier naval d'Essaouira

Visite du chantier naval d’Essaouira

La rencontre
Prince Hassan – Tout commence en début de soirée par un simple arrêt à une station service pour faire le plein. Titine attire toujours autant les regards, et un individu nous aborde, très élégant dans sa djellaba. Il s’appelle Hassan et se présente comme le gérant de la station. A ce moment-là, nous ignorons que nous ne reprendrons pas la route avant plusieurs heures, que nous allons passer une soirée extraordinaire et que nous venons de rencontrer l’un des personnages les plus fascinants de notre parcours…

Amusé par notre voiture et très intéressé par notre aventure, Hassan commence à nous inviter à prendre le thé à une terrasse. Le bonhomme est particulièrement chaleureux, convivial, sympathique et très drôle. Bientôt il part avec Philou négocier le prix d’une djellaba, ainsi qu’une théière et un sac de clous de girofle « pour faciliter le passage à la frontière Mauritanienne ». Et puis pour prolonger la soirée, il propose carrément de nous inviter à manger le poisson grillé chez lui ! Après un passage par le marché pour acheter le poisson (du pageot), le vin et le pain, nous fournissons le raisin, acheté la veille sur la route de Marrackech.

Philou chez Hassan à Guelmim (Maroc)

Philou chez Hassan à Guelmim (Maroc)

Bien installés chez lui, notre hôte nous révèle petit à petit son parcours et ses voyages : ex-chauffeur de Limousine à Hollywood, divorcé d’une américaine, ex-cuistot de palaces, ex-négociant en import-export en Arabie Saoudite… Il ne serait pas un peu affabulateur tendance mythomane, notre ami Hassan ? Pas du tout ! Car derrière son côté extraverti et farfelu se cache un bonhomme d’une grande intelligence et d’une culture impressionnante. Il parle le français et l’arabe bien sûr, mais aussi l’anglais, l’espagnol et l’italien. Personnage théâtral (un mélange de Jim Carrey et de Courtemanche version orientale), bourré d’humour, conteur, chanteur, Hassan est vraiment « trop fort ».

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bref, nous passons une soirée inoubliable en compagnie d’un personnage hors du commun, recevant au passage une nouvelle preuve de la formidable hospitalité marocaine. Hassan est un prince, dans le sens le plus noble du terme.

La p’tite histoire

Hassan, prince de Guelmim... et d'Hollywood

Hassan, prince de Guelmim… et d’Hollywood

Fifi à Hollywood – C’est à Hassan que je dois l’histoire du jour, récit de l’un de ses souvenirs hollywoodiens. Profitant d’un moment de disponibilité, Hassan le chauffeur décide de s’amuser un peu avec la Limousine de son patron. Il rencontre Fifi, une clocharde qui traîne sur un boulevard, et lui propose de grimper à bord de la somptueuse voiture pour s’amuser un peu. Fifi monte sans poser de questions et Hassan arrête la Limousine devant un grand restaurant sur une avenue très fréquentée, où elle ne passe pas inaperçue. Les gens s’approchent afin de savoir quelle est la star qui va descendre… Très protocolaire, Hassan fait le tour de la voiture pour ouvrir la portière, et en guise de star, les curieux voient une clocharde en guenilles descendre de la Limousine… sous le regard hilare de Hassan, tout heureux de sa bonne blague !

L’œil de Philou
« La chaleur qui monte grave, la route qui longe la mer, les couleurs au soleil couchant sur les derniers contreforts de l’Atlas, les deux gosses qui chantent à tue tête dans la voiture. Le plus long plein d’essence de ma vie.

PhilouLa soirée incroyable, inoubliable, fantastique, etc… avec Hassan. Ma première fois avec un narguilé. On plane sur notre nuage, on hallucine au quotidien, on est les rois du monde. »

magneto-100Et dans le magnéto…

  • Philou et Cissou sur la route : « Allumer le feu » et « Sur la route de Tan-Tan »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  • Commentaire de Philou au soleil couchant

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Soleil couchant en arrivant à Guelmim

Soleil couchant en arrivant à Guelmim

  • Message de Hassan… et chanson « Pancho Villa »

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

« Un paradis à Ouzoud, un ange à Essaouira

Etape-marathon dans le sud marocain »»