Victor Démé, un artiste burkinabé

Après 30 ans de carrière au Burkina Faso, le chanteur mandingue Victor Démé sort enfin son premier album. « Je n’ai jamais eu que ma guitare pour m’en sortir, et ma machine à coudre.» Laissez-vous emporter au son de sa musique sur les pistes burkinabées !

En 2006, Démé enregistre donc un premier album, loin des modes coupé-décalés qui submergent actuellement les radios et les clubs au Burkina. Son disque offre une mosaïque singulière de folk-blues poignant, de petites romances mandingues intimistes, et d’influences latines, salsa et flamenco. «Burkina Mousso » est un hommage à toutes les femmes burkinabés «ayant construit ce pays de leurs mains » comme le chante Démé. Ses textes appellent à la solidarité nationale (« Peuple burkinabé »), prônent la tolérance envers son prochain (« Djomaya »), et tissent des hymnes à la grâce féminine («Sabu »). Le tracklisting s’achève avec deux titres de Djourou Bambara, la musique traditionnelle de la région. Après l’enregistrement du disque, ses récents concerts au Centre Culturel Français et dans les grands maquis de Ouagadougou ont prouvé que le public Burkinabé ne l’avait pas oublié. Démé déclare aujourd’hui : « Je ne pensais pas pouvoir renaître ainsi musicalement.»

Lire son portrait sur Afrik.com

Une réflexion sur “Victor Démé, un artiste burkinabé

  1. merci pour ce superbe documentaire imagé …
    Bientôt d’autres perles du même genre sur d’autres artistes
    Ne change rien Cissou