Riad avec vue (sur la Médina et l’Atlas)

Marrakech, 26 avril 2009

Entrée du riad Zouina

Entrée du riad Zouina

L’excursion de la veille a laissé des traces. Karine est patraque, nous renonçons avec regret à la vallée de l’Ourika. Bon, ce n’est pas non plus vraiment le bagne de se retrouver coincé dans le riad Zouina où nous avons posé nos bagages depuis quelques jours… C’est même la première fois que nous avons l’occasion de profiter d’une telle qualité d’hébergement pendant une semaine entière. De par sa conception et son espace, ce riad est vraiment l’endroit idéal pour se poser, se reposer, déconnecter de tout, décompresser, buller, rien faire !! Voici la manière dont nous avons investi les lieux…

Petit déjeuner au Riad Zouina

Petit déjeuner au Riad Zouina

De bon matin – entre 8 heures et 10 heures, c’est les vacances ! – , nous quittons notre petit nid d’amour (la chambre « primevère« ) pour rejoindre la terrasse, où nous attend un petit déj’ bien complet servi au soleil (ou à l’ombre, au choix) : thé à la menthe, pain frais, gâteau, confiture maison, miel, fraises, yaourt, et crêpes melaoui… mmmmmm ! On en profite pour esquisser un programme de la journée, mais pas trop quand même. L’estomac bien calé, une envie de bouquiner-siester, choisis ton camp camarade !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  • Au rez  de chaussée, le patio avec piscine chauffée (euh… z’êtes sûrs ?) et jacuzzi, pour la fraîcheur, la quiétude, le bruit de l’eau et le tchip tchip des oiseaux…
  • Au premier étage, le calme des petits salons ou bien la chambre « primevère » (accès réservé !), pour le confort, la fraîcheur, l’intimité,  bercés par le tchip tchip des oiseaux qui squattent dans le grand caoutchouc ou les orangers du patio…
  • Au-dessus, la grande terrasse fleurie de bougainvilliers, avec transats pour les bains de soleil, ou confortables banquettes dans les petits salons ombragés…
  • Tout en haut la petite terrasse supérieure (notre squat préféré !), bercée par un petit air, avec vue sur la Médina et les sommets enneigés de l’Atlas, au soleil ou à l’ombre, pour larver sur les banquettes ou se poser dans un fauteuil… Le meilleur endroit pour arbitrer le concours des muezzins, dont les cris semblent se propager d’un minaret à l’autre !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bref ! On a bien fait d’acheter là-bas… (et puis niveau confort, ça me change un peu des squats africains et des nuits en gare routière de l’été dernier.)

« Un flash, puis la lumière d’Essaouira

Accueil Sama Africa | Marrakech en riad 2009 (index)

Côté cour (2) : Des palais et des cigognes »»