Sénégal Bénin Mali (2008)

Posté le par

De Dakar à Dakar
via Bignona, Ouidah, Bamako… et Tombouctou !

Mon parcours africain de l'été 2008

Mon parcours africain de l’été 2008

Trois ans et demi que j’attendais cette nouvelle opportunité de départ… Depuis le soir de ce 31 décembre 2004 où j’avais quitté Dakar avec la bande d’amis venus assister au mariage de Baba & Félicia. Trois ans et demi !

J’atterris à Dakar le 5 juillet 2008 pour une nouvelle aventure de sept semaines en Afrique de l’Ouest. Au programme, deux semaines de Sénégal entre le 5 et le 20 juillet (à Dakar & Pikine pour faire le tour de la « famille » et des amis, à N’Dangane et Fissel pour voir les amis et faire le point sur les projets locaux de mon association, Jángalekat). Puis « on the road again », longue traversée de l’Afrique (à travers le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso) jusqu’au Bénin pour tenter de trouver la famille de Rodolpho, qui était jusqu’en 2007 mon filleul avec l’association de parrainage Aide & Action. J’aurais bien poussé l’aventure jusqu’au Niger retrouver les habitants du village de Goubeye, mais je ne disposais plus du crédit temps dont je disposais cinq ans plus tôt… Parce que j’avais un autre rendez-vous au Mali, avec Karine et ma cousine Muriel (le 4 août  à Bamako), pour prendre le départ d’un circuit avec l’agence locale Mali aventures qui devait nous emmener à Djenné, au Pays Dogon, à Gao puis à mon rêve, Tombouctou la mystérieuse !

J’ai bouclé la boucle en revenant à mon point de départ (Dakar), au terme d’un aller-retour de plusieurs milliers de kilomètres : Sénégal-Mali-Burkina-Bénin-Burkina-Mali-Sénégal. Un ange a veillé sur moi tout au long de ces sept semaines, je n’ai connu aucun gros pépin, je ne me suis jamais trouvé en danger physique (même si on n’est jamais totalement en sécurité dans un véhicule africain…), et en dehors du traitement anti-palu, je n’ai pas eu à prendre un seul médicament du séjour. Ah si ! Une pommade cicatrisante, au lendemain de notre escapade à dos de chameau dans le désert…

J’aurais accompli un grand chelem unique au cours de ce séjour : réussir à arriver en plein milieu de la nuit à deux heures du matin dans chaque capitale des quatre pays que j’aurais traversés… Je suis ainsi arrivé à Ouagadougou à deux heures du matin (après un voyage en car de quarante heures qui n’aurait dû en durer que vingt), puis à Cotonou à deux heures du matin (après un trajet en car de douze heures qui n’aurait dû en durer que six), puis à Bamako (après un voyage de vingt heures en car) et enfin à Dakar (après un vol qui a décollé de Bamako avec deux heures de retard). J’ai même atterri à Marseille en pleine nuit à deux heures du matin…

Sénégal 2008 (du 5 au 20 juillet 2008)

  • Immersion (5 juillet 2008)
  • Pikine, parcelle 210… Touré Kunda (6 juillet 2008)
  • Cheikh, le grand Baye Fall et les baye faux (6 juillet 2008)
  • Ataya chez l’ami Pape (6 juillet 2008)
  • Avec Fotigui, de Sorano au N’deup (7 juillet 2008)
  • Au cyber, avec Bouna9.com (8 juillet 2008)
  • Au Théâtre Daniel Sorano de Dakar (8 juillet 2008)
  • Taxi-brousse : de Pikine à N’Dangane (9 juillet 2008)
  • Orange ou Tigo ? (10 juillet 2008)
  • N’Dangane, 2008 (11 juillet 208)
  • Fimela, Keur Thialy (12 juillet 2008)
  • Taxi-brousse : de N’Dangane à Bignona (13 juillet 2008)
  • Amadou et mon Afrique (14 juillet 2008)
  • A Bignona, chez « Néné Bania » (14 juillet 2008)
  • Jánga dé Poular ! (14 juillet 2008)
  • Thiakaba [Mama Yongolé] (15 juillet 2008)
  • A Ziguinchor, le quai du Aline Sitoé Diatta (15 juillet 2008)
  • Khadiatou Ba et le Befem (16 juillet 2008)
  • Les plages de Kafountine (16 juillet 2008)
  • Condoléances pour Kaikouta (16 juillet 2008)
  • Taxi-Brousse, de Bignona à N’Dangane (17 juillet 2008)
  • Jángamission à Fissel, taf taf (18 juillet 2008)
  • A M’Bour avec Ahmet (19 juillet 2008)
  • Yves et ses 26 manguiers (20 juillet 2008)

Taxi-brousse : Dakar-Bamako-Natitingou (24 juillet 2008)

 Bénin 2008 ! (du 24 juillet au 2 août 2008 – @ venir)

Mali 2008 (@ venir)