Sur la route du tour… Jean-René Godard !

Dakar (Sénégal), 26 octobre 2002

Arrivée du tour du Sénégal sur le boulevard Général de Gaulle à Dakar

Allez, je prends juste un p’tit moment pour vous raconter le moment fort de ma journée… Je suis à Dakar “pour affaires” (papiers pour régulariser la situation de Titine) depuis deux jours, chez mon ami Amath qui me tire une belle épine du pied en prenant le volant dans Dakar. Depuis que Philou s’est fait retirer son permis la veille de son départ pour avoir emprunté une voie interdite aux toubabs, (c’était en fait un sens interdit très mal signalé, qu’on a emprunté comme tout le monde… mais nous, on avait un chauffeur blanc ! Je suis repassé trois fois avec Amath, on s’est jamais fait arrêter…) je me refuse à conduire dans cette jungle.

Aujourd’hui, c’était l’arrivée de la grande boucle, le tour cycliste sénégalais ! Par chance, Amath habite à quelques centaines de mètres du Boulevard Général De Gaulle, les Champs-Élysées locaux, sur lequel était dressée la ligne d’arrivée. J’ai raté l’arrivée (les coureurs sont arrivés avec 30 minutes d’avance…!) mais j’ai assisté à toute la suite, le protocole sénégalais… Mémorable !

play_circle_filled
pause_circle_filled
Ambiance sur la ligne d'arrivée
volume_down
volume_up
volume_off

D’abord, oubliez les images du Tour de France : ici l’évènement n’avait mobilisé que 200 personnes à tout casser, dont une centaine de mômes… Du coup, j’ai pu me glisser sans problèmes jusqu’à la ligne d’arrivée et près du podium. Avec mon appareil photo et mon magnéto, un organisateur m’a pris pour un journaliste, me demandant si j’avais couvert tout l’événement ! Il faut dire que la couverture média est assez réduite : il ne devait pas y avoir plus de 5 photographes et un caméraman… Alors moi, j’ai joué le jeu, fait un portrait du maillot yaune (Andris Naudužs, un letton, je lui ai même serré la main sans problème), j’ai pu prendre en gros plan le trio gagnant sur le podium sans avoir à bousculer qui que ce soit !

J’ai aussi approché mon magnéto de la bouche du directeur sportif de l’équipe gagnante qui répondait aux questions d’un journaliste sénégalais…

play_circle_filled
pause_circle_filled
Quand le speaker s'emballe…
volume_down
volume_up
volume_off
Sindiely Wade, fille du président et marraine du tour du Sénégal 2002

Et puis, il y avait aussi la fille du président sénégalais Abdoulaye Wade, marraine de l’événement puisque le gouvernement a fourni beaucoup de moyens pour la promotion du tour… Comme elle passait à 50 centimètres de moi, je me suis présenté comme un journaliste français de L’Equipe (!), j’ai pu la prendre en photo et je l’ai même interviewé avec mon petit magnéto ! Non mais sans déconner, amoul dara fi ?! Amath et son pote sénégalais étaient morts de rire quand je leur ai fait écouter…

play_circle_filled
pause_circle_filled
Interview exclusive de Sindiely Wade
volume_down
volume_up
volume_off

Ah la la, qu’est-ce qu’on se marre dans ce pays… Dommage, je ne pourrais pas couvrir le tour du Faso qui se déroule le mois prochain

Bien à vous les toubabs !!!

Cyril (qui s’éclate comme un p’tit fou au Sénégal)